Les humeurs du Sunderien Fou

Mes humeurs, bonnes ou mauvaises, mais vous faites pas d'illusions.

Ma photo
Nom :
Lieu : 77, France

Appelez moi le Schtroumpf raleur.

jeudi, juillet 06, 2006

Ils sont en finale.

Voila, nous sommes en finale...
Enfin, ILS sont en finale...
Eux.
LES Eux. Ceux là...
Je me sent baisé, quelques part...
Si ils gagnent, la joie populaire si communicative va les faire sauter sur le toit de la voiture de ma maman en hurlant "ON EST LES CHAMPIONS", tirer des coups de feu en l'air, destroyer des poubelles et d'autres choses, je fait confiance a leur imagination.
Si ils perdent, leur deception si legitive va leur faire bruler des voitures, casser des Mc Do, tirer des coups de feu a angle droit...
En tant que non Footeux, je me sent Baisé.
-Desolé monsieur, on va etre obligé de vous couper le penis.
-Euh, mais, il n'y'a pas d'autre solution ???
-Si, on peux vous donner un medicament qui vous le fera tomber tout seul.
...
Donc, nous sommes en finale.
Jusqu'a 4h du matin ils ont fetés ca chez moi, j'avais mon propre footeux personnel sous mes fenetres a beugler "Mais ils sont ou, mais ils sont ou les portugais ?".
Ils ne sont pas là, connard, va voir ailleurs !!!
J'ai manqué m"acheter un flingue, il y'a 2 ans, 100 Euros, un 38 semi automatique dont un ami avait recu 1 caisse entiere.
Depuis, j'ai un peu changé d'ami. Et avec les 100 Euros, je me suis payé 3 coffrets DVD des Transformers.
Certes, en cas d'invasion de Morts vivants j'aurais l'air cont a jouer de mes galettes comme de shurikens, mai sdan sla vie de tous les jours, je dors mieux.
Jamais j'ai autant regretté de ne pas avoir une arme. La creature sur mon parking devait souffrir, c'etait evident, pas humain de hurler a ce point. Ca aurait eté un acte d'humanité de mettre fin a ses souffrances.
Lentement, en commencant pas les genous, et en remontant un peu a chaque fois, en prenant son temps...
Je pense a Desproges... Et aussi a Albert Camus, que pourtant j'aime beaucoup.
Peut etre suis je annormal, a lire mes vieux Gen13 (un comics, pour les incultes) dans ma chambre, alors que jusque dans mon salon ma maman participe a la liesse populaire...
Il doit y avoir une joie secrete, mysterieuse a se sentir Francais par la seule entrée d'une balle dans un filet.
Je m'en fout, je suis Sunderien. Et que vivent les Sunderlands, ou les sports nationaux sont le Curling et le 421.

Allez, bonne journée les lapinous, et que le Vargr bouffe leur ballon.