Les humeurs du Sunderien Fou

Mes humeurs, bonnes ou mauvaises, mais vous faites pas d'illusions.

Ma photo
Nom :
Lieu : 77, France

Appelez moi le Schtroumpf raleur.

dimanche, juillet 09, 2006

A 35061 heures de la finale...

Deja, profitons tous de la meilleur nouvelle du Week End. C'est fini.
Plus de patriotisme en short, de relents de fraternalisme mielleux et cynique, la celebration de la difference lorsque celle là marque des buts. Oui, l'equipe de France est en grande partie composée d'enfants de l'immigration, mais voyez vous, je trouve bien plus emouvant et patriotique d'observer chaque Lundi qu'une part non negligeable de nos services hospitaliers le sont aussi. Je casse la magie infantile du sport ? Un peu surement, mais que voulez vous, courir apres un ballon ne m'a jamais paru meriter le salaire et le budget mensuel d'un hopital public, murs et personnel inclu.
jkfgjfdgjkdghjjkjiohijjiohitj^jthjith78786th t,ij,ih,t,h,hphth,tht,jjdjttyjtydjkuy('
(desolé, mon kikinou est venu reclamer des caresses et il a posé ses pattes sur mon clavier...)
Si je doit tomber un jour dans les bras de mes freres humains issus de minorités, ce sera pour tout ce qu'ils acceptent generalement de faire là ou nos Francais de souche vomiraient de devoir y plonger les mains, et pas pour le port d'un short sans slip, il faut qu'ils arretent ont vois le penis quand ils courent et ca me deprime a chaque fois, pasque bon c'est pas juste.
A part ca, j'ai cessé de regarder le match au moment du but Italien, plus par faineantise de quitter mon fauteuil que par vrai interet pour la balle ronde dorée. Je n'y connais rien, me diront les Footeux, mais j'ai trouvé le jeu italien plus energique, plus sympa.
Puis, j'ai eté faire caca. C'etait sympa. J'ai fait imprimer certaines de mes histoires par mon papa, et je les relis là bas. Y'a pas a chier, quoique si un peu vu l'endroit, mais j'ai du talent.
Et un penis enorme. Mais bon, ca, j'en reserve la surprise aux jeunes internautesses qui me trouvant drole et charmant a travers ce blog, desireraient rencontrer LE Sunder en chair et en Os. Et en Penis.
Bon, ok, pour le penis enorme c'est pas tout de la verité, mais j'ai du talent. Là preuve, j'ai reussi a vous faire croire quelques secondes que j'avais un penis enorme.
Un Sundernaute de courte date, qui semble bien avoir compris qu'en plus d'un site et d'un Blog j'avais une adresse Mail, me demandais recemment: Tu pense jamais a le faire publier ton blog ? Y'en a des plus cons et des moins droles qui se vendent super bien !
Hé bien Toto (je t'appelerais Toto pour ne pas reveler ton identité secrete de Jerome) je me demande un peu quel public, et surtout quelle maison d'edition, serait interessé par la chronique sombre et desesperée d'un gros chomeur a demi dingue, sans nana et par contre avec maladie condamnante rare et chiante pasque tout sauf veritablement spectaculaire... Et en plus je suis meme pas le fils caché d'Ives Montand.
Maintenant si tu as des adresses, je les attend.
A part ca...
Pouf Pouf...
Donc le Foot.
On a perdu.
Dans la rue, pas un cri. Quelques bruits, petards ou coups de feu, je saurais ca demains en lisant les faits divers.
Je ne suis pas heureux, loin de là. Meme aussi futil sois t'elle, la deceptions d'une telle masse de gens est triste.
Finalement, quelques cris.
Un homme pleure, hurle de rage dan sson jardin. Insulte les Italiens. Quelqu'un lui parle, le ramene dans sa maison.
L'Italie a bien jouée, semble t'il, il n'y'a pas discution. J'espere que personne ne mourra plus ou moins accidentellement dans les prochaines heures de la tristesse ou de la betise de quelques fanatiques.

Bonne nuit les Lapinous, et que le Vargr Regne là ou le patriotisme rond aura laissé un vide...

2 Comments:

Anonymous Wolken said...

Figure toi qu'il s'en sont remis et a paris ca sort et ca clakson.
Et pour le fait que zidane ai le pib du continent africain, qu'est ce que tu veux, c'est de la faute des spectateurs, on les payes ce que ca raporte comme dans le cinéma...
Sinon t'es peut etre pas le fils d'yves montand mais tu as un phrasé qui fait que je ne passe plus une journée sur le net sans aller voir tes messages, c'est toujours un plaisir.
Je me permetrais pas de rentrer dans un truc psycho, mais continu comme ca et vive la france black blanc beur des hopitaux et autres administrations

11:32 PM  
Anonymous zarma said...

Enfin, les pleurs pour une défaite au foot, je trouve ça aussi pathétique que la joie eructée par des cris bestiau lors d'une victoire.

Mais, c'est normal, c'est "le foot".

Par contre, si dans quelques temps, quand je me serais payé une dreamcast d'occaz pour jouer à pleins de jeux bien, je gueule ma joie, on ralera.

J'essayerai tiens.

Sinon, j'avais bien plus l'impression que le foot divisait les gens. Pas mal de portugais que je connais, etaient dégoutés d'avoir perdu pour la demi-finale alors qu'ils vivent depuis des années en France. Et ça doit être la même pour bon nombre de minoritées repliées sur leurs identitées communautaires à la gomme.

J'aime bien raler, je devrais faire une blog. En attendant, je lis le tien.

12:21 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home